L'empire industriel de Ludwik Geyer

Le premier propriétaire de l’Usine Blanche, Ludwik Ferdynand Geyer, est considéré comme pionnier du développement de l’industrie de textile de Lodz. L’industrialiste de Brandenburg est venu dans la ville pendant la première moitié du XIXème siècle et s’est établi dans la partie sud de la Rue Piotrkowska, à l’emplacement de l’usine Lodka (depuis le polonais : bateau). Il a rapidement construit une entreprise fleurissante et dynamique. Grâce à son travail, la première usine dotée d’une cheminée a été érigée à Lodz et elle contenait beaucoup de machines puissantes et rapides. Le propriétaire de l’usine, peu après ses fils, en dépit de son changement de situation économique devait constamment moderniser et agrandir son usine. Ils n’ont jamais oubliés de contribuer à l’expansion de la ville, ce qui montre que de par leur participation active, la ville a pu construire des bâtiments publics. Après la Seconde Guerre Mondiale, ces usines de production ont été nationalisées et continuaient de fonctionner jusqu’aux années 1990 sous le nom de l’Usine d’industrie du Coton « Eskimo ».

Grâce à la famille Geyer, la partie sud de la Rue Piotrkowska a gagné le bâtiment monumental et classiciste qu’est l’Usine Blanche située à l’opposé de l’Usine Rouge, des bureaux, et des palais d’autres propriétaires d’usine.

Désormais, l’Usine Blanche abrite le Musée Central des Textiles alors que l’ancien jardin fonctionne en tant que Parc Reymont et abrite le Musée à ciel ouvert de l’Architecture des bois de Lodz.